Capitalisme Anglo-saxon

Le capitalisme anglo-saxon est un terme souvent utilisé pour décrire une forme de capitalisme que l’on dit être répandue dans le monde anglophone – en particulier les États-Unis et au Royaume-Uni, mais aussi au Canada, en Australie et en Irlande.

La variante «anglo-saxonne» du capitalisme est pensée pour être caractérisée, au niveau des états, par la baisse des impôts, la réglementation plus souple, une sécurité sociale plus faible et une plus grande facilité pour les entreprises à embaucher ou licencier des employés. Au niveau des entreprises, le capitalisme anglo-saxon est connu pour favoriser les intérêts des actionnaires, plutôt que d’autres parties prenantes comme les employés. Ses détracteurs disent qu’il met l’accent sur les bénéfices à court terme au détriment de la planification à long terme.

Le capitalisme anglo-saxon est parfois en contraste avec les modèles plus «corporatistes», traditionnellement favorisés en Allemagne, en France et au Japon – qui peut mettre l’accent sur des relations à long terme avec les banques, plutôt que les actionnaires.

Une autre variante est le «capitalisme nordique », où les entreprises opèrent dans le contexte d’un taux d’imposition élevé, et un gouvernement très présent.