Titre de créance

Les titres de créances sont des instruments de taux répartis en deux catégories :

  • les titres de créances négociables
  • les obligations

Les titres de créances négociables (TCN) englobent en l’occurrence les Certificats de Dépôt Négociables (CDN) émis par les établissements financiers, les Billets de Trésorerie émis par des sociétés non financières mais aussi les bons du trésor. Ces titres sont négociables de gré à gré sur le marché monétaire entre les intermédiaires financiers, leur durée de vie excède rarement 1 an.

Les obligations sont des titres de créances émis par une entreprise, une collectivité publique ou par l’état. Elles  un taux d’intérêt et des modalités de remboursement déterminés au moment de l’émission. Ces titres sont généralement émis sur des échéances longues.

Un porteur d’obligations peut conserver ses titres jusqu’à l’échéance, il sera alors remboursé selon les conditions prévues au moment de l’émission (en général à la valeur nominale). En les négociant avant la date d’échéance il risque une perte en capital dans l’éventualité où les niveaux de taux sur les marchés auront évolué défavorablement. La rentabilité et la sécurité intrinsèques de ces titres sont fonction du niveau de taux des marchés de capitaux, de la qualité de signature de l’émetteur, et de la durée de vie du titre. Le risque de perte totale du capital sur ces titres est fonction de la qualité de l’émetteur.

Il existe plusieurs types d’obligations :

  • les obligations à taux fixe
  • les obligations à taux variable dont la valeur du coupon évolue en fonction de l’indice de marché fixé par le contrat d’émission
  • les OAT (Obligations assimilables du Trésor) émis par l’état
  • les obligations convertibles offrant des caractéristiques semblables à obligation classique mais donnant à son détenteur la possibilité d’échanger ses titres contre des actions aux conditions précisées lors de l’émission. Le cours d’une obligation convertible réagit donc en fonction de l’évolution des taux d’intérêts mais également vis à vis de l’action sous-jacente.

Entrées connexes